Les sentiers de randonnée

sentiersLa Communauté de Communes La Porte des Vallées a maillé son territoire de sentiers de petite randonnée, agréés par la Fédération Française de Randonnée Pédestre (FFRP).

Afin de garantir une promenade agréable et vous accompagner dans la découverte du territoire, une signalétique présentant les attraits et particularités est présente au fil des circuits.

Vous pouvez retrouver sur le site internet de La Porte des Vallées l’ensemble des sentiers de randonnée

Contact : Alexandre PENNEQUIN | 03.21.22.83.74 | a.pennequin@lpdv.fr

Annuaire : les associations

annuaireUn annuaire en ligne est à votre disposition pour vous permettre de trouver rapidement l’association sportive ou culturelle que vous cherchez.

Cliquez sur l’image ci contre ou suivez le lien

Annuaire : les artisans commerçants

annuaireUn annuaire en ligne est à votre disposition pour vous permettre de trouver rapidement l’artisan ou le commerçants que vous cherchez.

Cliquez sur l’image ci contre ou suivez le lien

Liste des assistantes maternelles

Mme Nadine FLAMENT résidant 5 rue de Bailleulval 03.21.07.66.70. Types d’agrément : J et S

Mme Elodie HAMEON résidant 6 rue de Calluy 03.21.71.87.25. Type d’agrément J

Mme Amelie LOBEL résidant 36 rue du Moulin 03.21.59.88.27. Types d’agrément J et S

Mme Laetitia MASQUELEZ résidant 8 rue Georges Camus 06.13.48.80.76. Types d’agrément J et S

Mme Sonia MELON résidant 16 rue Verte 09.50.76.28.72. Type d’agrément J

Mme Martine PEUVREL résidant 7 rue des Ecoles 03.21.07.22.17. Types d’agrément J et S

Mme Magali WILLIAMS résidant rue de l’Abbé Thibault 03.21.51.41.19. Type d’agrément J

Types d’agrément :  P = familial (jour et nuit)

                                       J = à la journée 

                                       L = à la journée en maison AM 

                                       S = à la journée à temps péri-scolaire 

Les effectifs

Bienvillers-au-bois : 

  • Mme DEROULLERS : TPS/PS : 28 élèves (5+23) : 2 ATSEM à mi-temps (Mesdames MUSTIN Sylvie et NEPVEU Edith)
  • Mme BRIXY : MS : 28 élèves : 1 ATSEM à mi-temps le matin (Mme BLAYA Isabelle)

9 TPS inscrits pour la rentrée de Janvier. 2 seulement pourront faire leur rentrée. 7 élèves sur liste d’attente

Bailleulmont : 

  • Mme GUERIN : GS : 26 élèves : 3 ATSEM à mi-temps (Mme CAILLERET Noëlle le matin et 2 autres l’aprés midi: Présentation d’une nouvelle AESH : Mme MUCHEMBLED : contrat éducation nationale)

Pommier : 

  • M. BRIXY : CP/CE1 : 28 élèves (19+9). M. BRIXY est « déchargé » le vendredi par Mme FROMAUX

Contrat aide direction Mme DENEUVILLE Cindy

Fin du contrat de Mlle PROVILLE Julie aux vacances de la Toussaint en attente d’un recrutement

Berles-au-bois : 

  • Mme LEVEL Marie: CE1/CE2 : 28 élèves (16+12)
  • Mme LEVEL Nathalie: CE2/CM1 : 28 élèves (6+22)

Humbercamps : 

  • Mme ANDRIEUX : CM1/CM2 : 26 élèves (6+20)
  • Mme ANDRIEUX travaille à mi-temps, l’autre mi-temps est assuré par Mme FROMAUX également

La garderie

La garderie est basée à Bienvillers :

Elle fonctionne tous les jours d’école :

  •     le matin de 7h15 à 9h00
  •     le soir de 17h00 à 18h30
  •     le mercredi midi de 11h30 à 12h30

Le matin, les familles intéressées doivent amener l’enfant en voiture à Bienvillers.

De même, le soir, il faut reprendre l’enfant à Bienvillers.

Le tarif de la garderie est de 1.50 euros par garderie, quel que soit le temps passé.

Le mode de réglement est le même que pour la cantine ci-dessus évoqué.

On peut fréquenter la garderie de maniére réguliére ou de maniére occasionnelle.

La cantine

La cantine est basée à Bienvillers:

Il y a toujours un autocar de ramassage scolaire qui améne les enfants de n’importe quelle école du RPI vers Bienvillers et qui reconduit ces enfants vers leurs écoles respectives.

Les repas sont fabriqués et livrés par la Société DREUX de Bertincourt. Le prix du repas est fixé à 3.50 euros l’unité.

Il faut ajouter 1 euro de garderie car le repas dure environ une demi-heure, ensuite les enfants sont en garderie en attendant l’heure de reprendre l’autocar scolaire.

Il n’y a pas de ticket ni d’argent liquide à donner.

Une facture globale pour le mois est éditée au début du mois suivant et la somme dûe par la famille est à verser dans la caisse du Percepteur pour le début du mois suivant encore. On peut fréquenter la cantine de maniére réguliére ou de maniére occasionnelle.

Patrimoine

LE PATRIMOINE DE LA COMMUNE

L’évêque Liébert accorda en 1070 au chapitre d’Arras, l’autel de Berles. Un chevalier, Nicolas de Beaucamps, était seigneur de Berles et de Monchy en 1253, et son successeur Théobald assiste comme pair aux plaids du comte, le 4 avril 1285.

Berles-au-Bois, est composé de deux agglomérations distinctes reliées entre elles par quelques maisons, et qui, avant la Révolution, formaient autant de villages et de seigneuries.

La première de ces agglomérations, Grand-Berles, a longtemps porté le nom de Berles-sire-Wistace.

La seigneurie appartenait au comte d’Egmont. Elle fut vendue à un sieur d’Ervillers, qui, par succession, la laissa à Deslyons, écuyer, sieur de Fontenelle, seigneur de Bavincourt, baron du Locon et maire d’Arras en 1717.

Après sa mort, ce fief tomba en partage à sa fille aînée qui en fit don en 1746 à l’abbaye d’Arrouaise.

La seconde, appelée Berles-Moustier, et de nos jours Petit-Berles, dépendait de l’abbaye de Corbie dès sa fondation, en 662.Elle fut cédée en 1470 à l’abbaye d’Arrouaise.

A l’époque de la Révolution, l’église ayant été vendue fut livrée à la destruction; les femmes de Berles, indignées de cet acte de vandalisme, poursuivirent les démolisseurs à coup de pierres. Elles furent arrêtées, conduites en prison de Saint-Omer, et renvoyées après jugement.

Il existait dans ce village un souterrain refuge.

Berles-Witasse eut sa coutume en 1607.

Source : « dictionnaire du Pas-de-Calais Historique et Archéologique du Département du Pas-de-Calais publié par la Commission Départementale des Monuments Historiques arrondissement d’Arras 1873 »

1. L’EGLISE

Inaugurée le 30 octobre 1927, l’église garde la cloche d’origine baptisée « Ismérie Amable » et possède de jolis vitraux récemment restaurés.

eglise_berles

2. LA CHAPELLE

Édifiée vers 1850, à la demande de Madame Céleste DUPIRE, la chapelle est dédiée à Notre Dame du Rosaire et restaurée en 1980 par des bénévoles.
Pendant longtemps, la procession du 15 août y rassemble toute la population.

chapelle_berles

3. LA GROTTE

C’est Monsieur Théophile GUERANGER qui en 1898, fait construire cette superbe Grotte, sur le modèle de celle de Massabielle.
Pendant longtemps, chaque année, on y organise des cérémonies en l’honneur de notre Dame de Lourdes. Beaucoup d’habitants ont encore en mémoire :

– La Neuvaine, en Mai :

Pendant la Neuvaine qui débutait le Vendredi soir, une messe et des prières étaient dites chaque jour à la Grotte. Le Dimanche de clôture, l’Abbé ROBBE organisait un lâcher de ballons qui permettait aux gagnants de partir en pèlerinage.

– La fête Dieu en Juin :

Le prêtre, sous le dais, ouvrait la marche. Les enfants jetaient des pétales de fleurs sur le chemin, suivis de jeunes filles portant sur des brancards les statues de Notre Dame de Fatima et Notre Dame de Lourdes. Ensuite défilaient les hommes avec les bannières.
La procession s’arrêtait à la hauteur de reposoirs ou petits autels dressés chez des particuliers, aux calvaires et au cimetière.
Le 9 Mai 1948, la célébration du Cinquantenaire de la Grotte donna lieu à un magnifique cortège qui fit date dans l’histoire de la commune.

 

grotte_berles

4. LE MONUMENT AUX MORTS

Conflits commémorés :

1914-1918, 1939-1945, Algérie

Texte de l’épithaphe :

« BERLES-AU-BOIS A SES MORTS POUR LA FRANCE »

monument_berles

5. LES AUTRES LIEUX

– Dans l’église, plaque aux morts de la Grande Guerre. Autorisation préfrectorale du 27 novembre 1933 (réception des travaux le 29 décembre 1933). Plaque réalisée en marbre de lunel et marbre blanc, dans un style roman, par le marbrier Marcel Lefranc (Saint-Laurent-Blangy). Le coût de 5000 francs fut financé grâce à un dn de la coopérative de reconstruction.

Berles-au-Bois Churchyard extension (143 corps 14-18 ; 8 corps 39-45) (lieu-dit :Petit Berles. Superficie : 912 m2). Ce cimetière a été ouvert par les troupes françaises avant d’être utilisé par les troupes britanniques (en particulier la 46e division (North Midland)) à partir de septembre 1915 jusque janvier 1917. On y trouve les tombes de 14 soldats français.

Berles New Military Cemetery (167 corps 14-18) (lieu-dit : La Couture, chemin de Bailleulmont, Superficie : 1069 m2). Durant la première guerre mondiale, Berles-au-Bois est aux mains des anglais puis des français. Après le conflit, le village a été adopté par le Conseil municipal de Wolverhampton. Ce cimetière a été ouvert par les unités combattantes en janvier 1917 faute de place dans le cimetière de l’église.

Berles Position Military Cemetery (52 corps 14-18) (lieu-dit : Haute-Avesnes. Superficie : 670 m2). Ouvert en juillet 1916 par la 46edivision (North Midland), utilisé jusqu’en février 1917. Il est établit dans une dépression du sol, ce qui explique qu’il était également connu sous le nom de the Ravine Cemetery ou Nobs Walk Cemetery.

Histoire

L’ORIGINE DE LA COMMUNE

District (1790) : Arras.

Canton (1790) : Beaumetz-les-Loges..

Arrondissement : Arras.

Canton : Beaumetz-les-Loges.

Province : Artois.

Intendance : Lille (Amiens en 1754).

Subdélégation : Bapaume.

Régime fiscal : Pays d’états. Ni taille, ni gabelle, ni contrôle.

Coutume : Artois.(Coutume particulière:Bapaume bailliage).

Gouvernement : Artois ( Picardie et Artois en 1764).

Diocèse : Arras.

Archidiaconé : Arras.

Doyenné : Pas (district de Monchy-au-Bois (1778).

Vocable : La Ste-Trinité.
Succursale : Monchy-au-Bois.

Source : « Paroisses et Communes de France du Pas-de-Calais TII 1975 »

L’ORIGINE DU NOM

1304 – BERLE. – F.d’Artois.

1342 – ID. – C.St-Jean en l’Estrée.

Ce village était jadis divisé en deux parties : le Petit Berles, ou Berles au Moustier, siège d’une prévôté en Bénédictins de Corbie, et le Grand Berles ou Berles sire Wistace, appartenant aux Seigneurs de Neuville-Witasse. « Eustachius, seigneur de Berle ».

Pour expliquer le nom, on a proposé l’inévitable Bel, la forteresse celtique, et Berlia, qui signifie dans Ducange un troupeau de moutons de trois mille tétes, d’où la Berlière (Oise, Ardennes).

Peut-être a t-il subi une contraction, comme Berlestat (Allemagne) qui vient de Berolfestat

Aucune de ces solutions n’est satisfaisante.

Source : « Etude des noms de lieu par L.Ricouart 1891 »

PRESENTATION DE LA COMMUNE ET SON HERALDIQUE

Berles-au-Bois est un petit village français, situé dansle département du Pas-de-Calais et la région du Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Berlois et les Berloises / Hourlons et Hourlonnes.

La commune s’étend sur 8,9 km² et compte 503 habitants depuis le dernier recensement de la population de 2008. La densité de population est de 57 habitants par km² sur la commune.

En 2011, le maire de Berles-au-Bois se nomme Monsieur PETIT Michel.

HERALDIQUE

Les armes de Berles-au-Bois se blasonnent ainsi :

« De sinople à la fasce d’or frettée de dix pièces de gueules »

 

blason-berles-au-bois

Mentions légales

Informations légales site www.berlesaubois.fr
Ce site Internet est le site officiel de la commune de Berles au Bois.
Pour toute information liée au fonctionnement ou à l’utilisation du site, vous pouvez contacter le webmestre par mail (berlesaubois@wanadoo.fr).
Propriété Intellectuelle
Le site est la propriété la commune de Berles au Bois, qui en est l’auteur au sens des articles L. 111.1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Les photographies, textes, slogans, dessins, images, séquences animées sonores ou non ainsi que toutes oeuvres intégrées dans le site sont la propriété de la ville de la commune de Berles au Bois ou de tiers ayant autorisé à les utiliser. La reproduction, sur un support papier ou informatique, du site est autorisée sous réserve qu’elle soit strictement réservée à un usage personnel, excluant tout usage à des fins publicitaires et/ou commerciales et/ou d’informations, et qu’elle soit conforme aux dispositions de l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle. A l’exception des dispositions ci-dessus, toute reproduction, représentation, utilisation ou modification, par quelque procédé que ce soit et sur quelque support que ce soit, de tout ou partie du site, de tout ou partie des contenus qui le composent, sans avoir obtenu l’autorisation préalable la commune de Berles au Bois, est strictement interdite et constitue un délit de contrefaçon.
Lien Hypertexte
Le site autorise tout site Internet ou tout autre support à le citer ou à mettre en place un lien hypertexte pointant vers son contenu, sous réserve :
* que la page atteinte ne soit pas imbriquée à l’intérieur d’autres pages, en particulier par voie de cadre (ou « frames ») c’est-à-dire que les pages du site ne soient pas imbriquées à l’intérieur des pages d’un autre site, mais accessibles par l’ouverture d’une fenêtre,
* de mentionner la source pour chaque lien, en particulier lorsqu’il s’agit d’un lien direct sur un contenu,
* que l’accès aux pages contenant ces liens vers le site de la ville soit gratuit.
Cette autorisation ne s’applique pas aux sites diffusant des informations à caractère polémique, pornographique, xénophobe ou pouvant, dans une plus large mesure porter atteinte à la sensibilité du plus grand nombre.
La commune de Berles au Bois se réserve le droit de demander la suppression d’un lien qu’elle estime non conforme à sa ligne éditoriale.
La commune de Berles au Bois ne peut en aucun cas être tenu pour responsable de la mise à disposition des sites qui font l’objet d’un lien hypertexte à partir des sites, et ne peut supporter aucune responsabilité sur le contenu, les produits, les services, etc. disponibles sur ces sites ou à partir de ces sites.
Données personnelles
Les données personnelles recueillies sur le site résultent de la communication volontaire lors du dépôt d’un message électronique par le biais d’un formulaire, d’une inscription volontaire à une liste de diffusion ou de la sollicitation d’un accès réservé à un espace restreint.
Les courriels ainsi recueillis ne servent qu’à transmettre les éléments d’informations demandés.
La ville de la commune de Berles au Bois conserve de manière confidentielle ces données pour une durée ne pouvant excéder 1 an. Les adresses électroniques collectées ne feront l’objet d’aucune cession, ni d’aucun traitement de la part La commune de Berles au Bois.Conformément à l’article 34 de la Loi « Informatique et Libertés » n° 78-17 du 6 janvier 1978, modifiée le 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez l’exercer sur simple demande écrite à l’adresse suivante :
Berles au Bois
26 rue du Moulin
62111 Berles au Bois

Tel : 03 21 07 61 42

Crédits
Directeur de la publication : M. Michel PETIT, maire de la commune.
Rédacteur en chef : Michel PETIT
Webdesigner : Loic Vandambosse (La Porte des Vallées)

Hébergement

Ce site est hébergé par l’association Web4all
Siège social : 148 boulevard Macdonald, Appt 73 – 75019 PARIS

Pour toute question, suggestion ou remarque, écrivez-nous à contact@lpdv.fr